LES FORMES EPUREES….

Au fil de mes lectures hasardeuses, je me retrouve en train de renifler un ouvrage écrit par un architecte…non  pour faire dans l’autosatisfaction béate, ni pour se vanter à travers ses grands « gestes » architecturaux. Il s’agit d’un petit ouvrage d’aphorismes livrés en fragments à la manière de cacahuètes à portée de main d’un amateur de thé du soir…. 

 « Ceux qui ont préfiguré Disneyland dans les villes nouvelles et ceux qui attaquent le mouvement moderne tout en se fourvoyant avec obstination dans l’édification des banlieues ornementales, me pousseraient à être l’avocat du diable des cités radieuses. Tenir cette position serait plus en accord avec la morale qu’avec ma conviction, mais un bâtiment épuré est plus difficile à réussir que les mignardises qui fleurissent à Marne-la-Coquette ou ailleurs. » 

 Épuré, l’adjectif signifie sûrement cette géométrie « simple », régulatrice et savante. Effectivement, cet exercice est plus difficile, plus recherché que les « coquilles » décontextualisées que nous rencontrons à chaque page « facebook » gérée par des architectes fraîchement diplômés, refusant de se considérer comme des personnes en apprentissage. 

 Bien sûr tout le monde poursuit sa course folle derrière les objets déconstruits. Ils en font une fixation au point ou Z.Hadid devient une figure dont le look déclasse Angelina Joly… 

 Il me semble que rien n’est plus facile que de gribouiller les yeux fermés n’importe quelle épure pour aboutir à une « malformation » congénitale qui devient une belle performance, même pas un beau brouillon. 

 Je ne vais pas énumérer tous les griefs à l’encontre de cette pratique « caractérielle », mais juste pour relayer Chemetov dans son propos précédent: « un principe urbain conçu à partir de bâtiments longilignes qui longent les voies ou répondent au vide d’une place, aux arbres d’un square est plus efficace qu’un patchwork insensé…. » 

Image

 C’est dire que les déconstructivistes ne soucient guère de l’espace public…Ils s’en moquent. Leur altruisme se situe dans les réponses qu’ils offrent aux commanditaires, ceux qui ménagent et qui draguent leur « clientèle » sur le plan politique. 

 Les formes épurées….les grecs n’avaient fait que ça… 

Les autres au nom de l’irraisonnable se donnent la liberté pour « pondre » leur menu de la veille comme si leur « m…. » est un art authentique…. 

A.BOUCHAREB

le 17/01/12

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :